Poliris webagency
27 Juil

Comment éviter un incendie dans votre appartement à Quint-Fonsegrives ?

Sécurité incendie : quelles sont les règles à respecter en copropriété ? Profitant des taux bas, vous venez d’acheter un appartement à Quint-Fonsegrives ? Vous souhaitez vous y sentir en sécurité ? Les incendies intervenus dans les immeubles à Paris et qui ont engendré de nombreux décès rappellent à quel point il faut être vigilant quant à la sécurité incendie dans les copropriétés. Et si nous faisions un point sur les éléments qui permettent d’éviter ou de ralentir la propagation d’un incendie au sein d’une copropriété ? Ainsi, vous vous sentirez ainsi plus en sécurité dans votre appartement de Quint-Fonsegrives !

Pour toutes les catégories d’immeubles (c’est-à-dire, quelle que soit leur hauteur), 3 zones doivent être équipées d’extincteurs : les machineries ascenseur, les locaux des chaufferies et les parkings où il faut compter un extincteur pour 15 places de stationnement.

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité
Les blocs de secours lumineux qui indiquent les sorties sont obligatoires pour les immeubles de plus de 28 mètres de haut et construits après 1986. Toutefois, rien n’interdit d’en installer comme dans des couloirs de caves par exemple ou dans des cages d’escaliers de service. Jean-François Eon, directeur du courtier en syndic, Syneval, précise que « Pour garantir la sécurité des immeubles, il ne faut pas se limiter aux équipements dits obligatoires. C’est au syndic que revient la responsabilité de sensibiliser les copropriétaires sur la nécessité de prévoir ces installations. »

Système de désenfumage
Les bâtiments de plus de deux étages construits après janvier 1986 doivent installer dans les cages d’escaliers ce système permettant d’évacuer la fumée en cas d’incendie.

Les colonnes sèches
Également appelées « colonnes incendie », ces conduits qui parcourent les cloisons d’un immeuble et qui sont raccordés à l‘eau en cas d’incendie concernent les immeubles de plus de 7 étages. Ces colonnes doivent être entretenues tous les ans.

« Lors d’un sinistre si l’assurance prouve que les dégâts sont liés à un défaut d’entretien, un assureur pourrait déroger à ses obligations contractuelles. Or une grande partie des immeubles en copropriété ne sont pas entretenus correctement », rappelle Jean-François Eon.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée