C’est le moment de vendre votre appartement de Biarritz !

Entre la Loi de finances 2014 et les différentes retouches successives apportées par le Conseil constitutionnel, il est difficile de voir clair dans les multiples règles en vigueur sur les plus-values immobilières. Mais il est  une chose dont vous pouvez être sûr : ne perdez pas de temps  si vous envisagez de mettre en vente un appartement  à Biarritz !

Si celui-ci ne constitue pas votre résidence principale, vous avez en effet jusqu’au 31 août pour profiter de l’abattement exceptionnel de 25% sur la taxation de la plus-value. « Et pour que  l’acte de vente ait été signé avant la fin août, la promesse de vente doit avoir été paraphée avant la fin mai. Or, le mois d’août n’est pas une période pendant laquelle les choses avancent vite », souligne maître Frédéric Labour, membre de la commission immobilière de la chambre des notaires de Paros.  Les congés et absences de tous les acteurs de la vente (notaire, agent immobilier, acheteur…) doivent être anticipés, afin que vous ne soyez pas pris de court en voyant approcher la fin du délai légal !

Prenons l’exemple d’un appartement à Biarritz que vous possédez depuis le mois de février 2003, dans le quartier Saint-Charles, à tout juste 100 mètres de la plage du Miramar. Cet appartement de 77 m2 avec 4 chambres et une terrasse avec vue sur l’océan de 13 m2  valait 300 000€ lorsque vous l’avez acheté il y a plus de 11 ans. Durant cet intervalle de temps, les prix des appartements anciens ont considérablement augmenté sur la côte basque et notamment dans la commune des Pyrénées-Atlantiques, on parle  en moyenne de 40 à 45  %. Et le prix de vente de cet appartement du quartier Saint-Charles a été estimé aujourd’hui à 424 000€. Si vous signez la vente à l’heure actuelle, donc en bénéficiant des 25% d’abattement, vous serez redevable de 25 004€ au titre de la taxe sur la plus-value. En revanche, si la vente est conclue le 11 septembre, cette somme grimpe à 39 996 €, soit une hausse de 14 992 € à votre charge !

T.A. / BazikPress © Anne M. – Fotolia.com