Les prix des appartements anciens en hausse de 1,2% sur un an à Biarritz, selon le baromètre SeLoger.com

Les prix de l’immobilier résistent toujours ! Ils ont reculé de 1,8 point depuis 1 an, mais sont stables en moyenne sur toute la France au mois de novembre”, analyse Roland Tripard, Président du directoire de SeLoger.com , qui décrypte, chaque mois, les tendances et évolutions du marché de l’hexagone.

“Il n’y a donc pas eu d’effondrement des prix en 2013, mais une légère baisse qui encourage les acquéreurs à se lancer”,  poursuit Roland Tripard dans le dernier baromètre immobilier publié par SeLoger.com, l’indice national des prix constatés à la mise en vente.

Et qu’en est-il de la situation immobilière, pour les appartements anciens,  dans l’une des plus prestigieuses stations balnéaires de la côte atlantique ?  À Biarritz, le mètre carré a été mis en vente à 4 997 € en novembre dernier contre 4 969 € en octobre 2013, en hausse de 0,9 % sur 3 mois, et de 1,2 % sur 1 an, soit beaucoup mieux qu’à Marseille, Perpignan ou Paris ! Biarritz talonne ainsi Albi, dans le Tarn, qui se classe 10e au palmarès des plus fortes hausses avec +1,01% sur les 3 derniers mois.

L’ indice national des prix de l’offre immobilière de Seloger.com n’indique aucune évolution depuis le mois d’octobre. Cet indice national cache cependant des disparités. Ainsi, dans la plupart des grandes villes, les prix sont stables, voire légèrement en baisse sur les trois derniers mois. Ceci s’explique par une demande toujours aussi forte. Dans certaines zones dites moins tendues, les prix ont connu une baisse plus importante, par exemple à Perpignan avec -4,96% sur les trois derniers mois, Cahors (-4,12%) ou encore Tarbes (-3,44%).

“Comme nous l’avions prévu en début d’année, il n’y a pas eu de chute brutale des prix en cette année 2013. Les acquéreurs étaient attentistes, mais l’absence de baisse importante les conduit aujourd’hui à être plus disposés à acheter. C’est ce que nous constatons depuis le mois de juin avec la hausse du nombre de compromis de vente signés en agence », conclut Roland Tripard.

J.T. / BazikPress © Rubendene – GNUFreeDocumentationLicense