Le bon moment pour vendre sa maison à Biarritz ?

Vous envisagez de mettre en vente votre maison à Biarritz ? Votre villa  équipée dernier cri saura ravir les acquéreurs les plus exigeants. À l’inverse, vous n’avez pas procédé à tous les  travaux ni procédé à toutes les améliorations énergétiques (isolation thermique des murs extérieurs, du toit ou des travaux visant à équiper le logement d’un dispositif de chauffage alimenté par une source d’énergie renouvelable). Vos futurs acquéreurs pourront ainsi  le personnaliser comme bon leur semble et effectuer les améliorations désirées. Et dans ce cas, votre maison de Biarritz dispose d’un potentiel de plus-value considérable. Vous cherchez d’autres bonnes raisons pour vanter les mérites de votre maison de Biarritz ? L’immobilier vous a habitué ces dernières années à des taux de rendement records… Pourrait-il continuer à monter indéfiniment, comme c’est encore le cas,  ici, dans l’une l’une des plus prestigieuses stations balnéaires de la côte atlantique française  ?

Les récentes analyses indiquent que non. L’incroyable hausse des prix propulsée depuis l’an 2000 par des taux d’emprunt relativement faibles est même ici à Biarritz considéré comme chose du passé. Si l’on analyse l’évolution du prix  des maisons anciennes sur le secteur de Biarritz  les 5 dernières années, il apparait qu’après une chute des prix de – 8,6% entre 2008 et 2009, depuis 2009, le prix des maisons a gagné, en moyenne 4,6% soit depuis 2008, une baisse de 4 %. Rappelons qu’entre 2000 et 2008, selon le baromètre Immoprix des Notaires de France, le prix moyen des maisons a été multiplié, dans le département des Pyrénées-Atlantique, par 2,4 ! Ainsi, une maison achetée 200 000 euros en mars 2000 à Biarritz valait 480 000 euros  en juillet 2008 contre un peu moins de 461 000 aujourd’hui. Selon toutes les estimations,  l’immobilier va donc, à nouveau, jouer son rôle habituel : celui de valeur refuge, moins intéressant que les actions, mais aussi beaucoup moins volatile.

Le phénomène le plus significatif, en réalité, c’est la baisse du volume des transactions : -15% en moyenne dans les communes en bord de mer, comme Biarritz, selon une enquête réalisée par Empruntis.com publiée le mois dernier. Plusieurs raisons à cela : tout d’abord, le contexte économique global, bien représenté par le taux de chômage élevé, ne pousse pas les acheteurs à prendre de risque. Ensuite, l’instabilité fiscale, qui favorise l’attentisme de certains acteurs du marché. Enfin, nous évoquions la baisse des prix, et selon plusieurs études, celle-ci serait insuffisamment rapide pour encourager la reprise du marché.

Si vous craignez que l’immobilier ne baisse drastiquement, c’est peut-être le moment de concrétiser la vente de votre maison à Biarritz, et d’investir sur d’autres valeurs !

C.P./BazikPress © hassan bensliman – Fotolia.com